Gestes de premiers secours.

de | avril 3, 2015

Une formation aux gestes de premiers secours sera obligatoire pour avoir le permis de conduire. On en parle depuis des décennies comme étant une nécessité pour diminuer le risque routier. Ceci étant, je connais un certain nombre de formateurs qui abordent le P.A.S. (Protéger, Alerter, Secourir) depuis très longtemps. Mais pour être sur que cette formation soit faite par tous, le législateur l’a intégré à l’examen. Ce qui évitera des situations que l’on connait déjà avec la conduire sur autoroute ou de nuit qui n’étant pas validées durant l’examen ne sont pas toujours pratiquées par toutes les auto-écoles.

Mais cette formation pose la question du prix et de sa réelle fonction de réduction du risque.

  • Sur le prix, on nous bassine avec le coût du permis de conduire, en disant (surement à juste prix qu’il est élevé) et on rajoute une formation qui ne sera pas gratuite. Soit les moniteurs se formeront, soit ils feront appel à des prestataires extérieurs et il y aura répercussion sur le prix de la formation globale.
  • 250 à 300 personnes sur une année, c’est le nombre de tués en moins attendu grâce à cette disposition. Ce chiffre qui représente tout de même 8% des tués, me paraît très élevé. Il me semble en plus faire référence à ce qui est estimé de l’accidentologie liée aux secours. J’ai toujours beaucoup de mal dans ces évaluations de réduction potentielles de tués sur une nouvelle norme. Et je ne pense pas que les problématiques constatée autour des secours ne soit liée qu’à la non présence d’une personne formée aux gestes de premiers secours sur l’accident.

Si cette formation aux premiers secours me semble intéressante, je pense que le plus important réside dans le P et le A du PAS que dans le S. En effet, on constate souvent 2 choses dramatiques, le sur accident, souvent plus grave que le premier accident et une transmission des informations d’alertes fantaisistes. Le S de secours me paraît beaucoup plus délicat à gérer pour une personnes qui n’en aurait ni l’habitude, ni la capacité.

De tout façon, comme d’habitude on attend le décret d’application.

Source :  Loi n°2015-294 du 17 mars 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *